« Les plus beaux paysages sont… les visages »

Malek A. BOUKERCHI est riche d’identités multiples : philo-conteur et ludologue en pédagogies alternatives, ainsi qu’anthropologue -conférencier spécialisé sur les logiques du lien/liant/lieu social, le tout mis à la sauce pratique opérationnelle de l’ultra-marathon des extrêmes.

Mais je suis aussi écrivain poète,  passionné de la magie/féérie du verbe qui éveille et révèle. A travers mes contes, porteurs d’une sagesse millénaire, je provoque l’émerveillement qui mène à la réflexion et à la prise de conscience.  J’aime transmettre généreusement la joie ardente vibrante qui nous anime pour se « dépasser », et apprendre à résonner/raisonner ensemble autrement.

 

Car me concernant, ce qui fait la beauté d’un rêve, de toute espérance lucide qui se veut aussi bien un voyage intérieur qu’extérieur, c’est notre capacité à se laisser aller à tous les possibles de découverte pour nourrir notre élan, notre allant vital, d’être disponible dans une démarche pro-active exquise d’engagement…. N’oublions pas que « le futur appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves » (HUGO)… Croire, rêver, c’est de la folie en ces temps de rationalité et de peur et de contraintes (in)contrôlées, mais croire en son potentiel, en ses projets, en sa destinée,  peu importe ses origines et son ancrage, c’est aussi le grain de folie lucide libérateur de tous les possibles.

Fils d’immigré berbère de Kabylie, fierté de mes origines alsaciennes, heureux de partager une communauté humaine de destin, ayant grandi dans un quartier « chaud » dans le Haut-Rhin où j’ai grandi en toute résilience et revitalisation de résurgence permanente, à travers mes rencontres tout azimut sous toutes les latitudes et longitudes, je suis depuis devenu « le fils des terres d’une humanité à reconcilier/tisser »… Me rencontrer, c’est raconter le beau, le juste et le digne de nos humanités, c’est partir en quête, entre enquête et conquête du dépassement de soi, qui n’a de sens que dans le dépassement-accomplissement pour les Autres. Ma raison d’être est de trouver la vibration harmonieuse que dans une audace collective humaniste partagée…

 

Avec les années qui s’ouvrent tel un fil bagué d’espace, me voici aujourd’hui entre autre, Anthropologue du lien/liant/lieu social et expert des interdépendances narratives : c’est l’art de transmettre avec force et amour les contes et histoires de jadis et de demain, ces paroles de la reliance et des vertus de l’engagement qui nous portent.

 

 

= Bibliographie :

« Il était une fois en Antarctique », éditions First ; Paris : 2015

« Contes à gratter pour découvrir la richesse de la vie », éditions Jouvence , 2015.

« 48 deux tiers », éditions Les Arènes ; Paris : 2016, par Christian Jeanpierre : 12 portraits atypiques dont un chapitre m’est modestement consacré aux côtés des Arsène Wenger, Lionel Messi, Bertrand Piccard, Christian Califano, Pierre Albaladejo…

« Les 7 sens », éditions Archipel ; Paris : 2017 : ouvrage collectif et un article personnel sur le toucher : « pour des relations haptiques de sens : au-delà de la confiance »

→ DVD « Ice Marathon Man », un documentaire de 52 mn sur les valeurs d’engagement pour réussir le pari-défi polaire : diffusé fin 2016/courant année 2017 sur les chaînes Planète Plus/Groupe Canal Plus.

+ « Promenadâges nocturnes » : ouvrage de poésie sociale de combat, éd ; Almathée (2007)

& Ouvrage collectif : « Le Laboratoire du Bonheur », aux éd. Solar, 2014 : chap. 1 : 30 pages

4 Comments

  • Morsly dit :

    Je viens de découvrir votre poésie dissonante et l’explosion jubilatoire que l’on ressent après mûre réflexion 😊. J’en conviens, l’émerveillement est salutaire 👍.
    Amitiés .

    • Malek A. Boukerchi dit :

      Honoré de vos mots ! Car l’émerveillement est la clé de nos agirs de demain ! Plein de lumières !

    • Malek A. Boukerchi dit :

      Merci infiniment de votre joli écho chère Fadila ! Continuez alors à cultiver votre élan et allant du regard neuf pour sublimer nos réels ! Au plaisir !

    • Malek A. Boukerchi dit :

      Savoir remercier est plus qu’une politesse, c’est une allégresse ! Merci de votre joli écho où l’emerveillement se doit d’être cultivé comme une jeune pousse aussi belle que la joie ! Au plaisir !

Leave a Reply